Livraison gratuite à partir de 250€

Autolaveuse ou monobrosse : comment choisir ?

RSS
Autolaveuse ou monobrosse : comment choisir ?

Vous hésitez entre une autolaveuse ou une monobrosse pour le nettoyage des sols ? Quelques critères simples vous aideront à orienter votre choix. Du type de surface à la superficie à entretenir, trouvez l’appareil de nettoyage le plus adapté à vos locaux en suivant les conseils de notre guide d’achat. 

 

Quelles différences entre une autolaveuse et une monobrosse ?

Autolaveuse ou monobrosse, la différence entre ces deux machines que l’on confond parfois est simple. La première possède un réservoir supplémentaire lui permettant d’aspirer l’eau usée après nettoyage pour un séchage rapide des surfaces. La seconde permet un décapage plus en profondeur des zones les plus sales. 

L’autolaveuse

Autolaveuse ou monobrosse fonctionnent à première vue sur le même principe. Une solution détergente est diffusée au sol. Une brosse de lavage est ensuite actionnée permettant alors un nettoyage en profondeur du sol. 

Contrairement à la monobrosse pourtant, l’autolaveuse possède un réservoir supplémentaire. L’eau usée est alors aspirée après nettoyage pour offrir en un seul passage un nettoyage professionnel et un séchage immédiat. 

Plusieurs types de machines de nettoyage sont disponibles sur le marché :

  • L’autolaveuse semi-tractée : doit être poussée pour avancer
  • L’autolaveuse autotractée : peut être simplement guidée manuellement
  • L’autolaveuse autoportée : il faut s’asseoir dessus pour la diriger 

Le type d’alimentation de l’autolaveuse varie alors selon les modèles. On trouve des autolaveuses filaires avec moteur électrique, d’autres fonctionnant sur batterie, mais aussi des modèles thermiques à essence, diesel ou GPL. 

La monobrosse 

Comme pour l’autolaveuse, il existe différents types de monobrosse : monobrosse basse vitesse, haute vitesse ou très haute vitesse de rotation, allant de 150 à 1500 tours/minute.

L’appareil est ainsi adapté à tous types de sols qu’il permet de nettoyer, décaper ou lustrer grâce à une brosse circulaire ou disque rotatif (pad), combiné à la pulvérisation d’une solution détergente. 

La monobrosse permet ainsi de traiter les revêtements textiles et convient donc parfaitement au nettoyage de moquette. Sur les sols en textile en revanche, l’utilisation de pads est à proscrire. Les disques risqueraient en effet d’endommager ce type de surface. 

Enfin, face à l’autolaveuse, la monobrosse a l’avantage de pouvoir décaper en profondeur les zones les plus sales. L’action de sa brosse ou de son disque permet ainsi de frotter davantage le sol (en y mettant plus de poids).

 

Les éléments-clés pour choisir entre une autolaveuse ou une monobrosse 

Pour faire son choix entre monobrosse ou autolaveuse, plusieurs critères doivent être pris en compte. La taille des locaux, le type de sol à entretenir, mais aussi le niveau sonore de la machine permettront de départager ces matériels de nettoyage et leurs différentes déclinaisons. 

La surface à entretenir

La superficie du local à entretenir est un critère déterminant pour choisir entre autolaveuse ou monobrosse. Pour le nettoyage des petites surfaces, l’autolaveuse compacte, parfaitement adaptée aux passages étroits vous apportera entière satisfaction. 

Pour les moyennes surfaces, inférieures à 2000 m², privilégiez l’autolaveuse autotractée. Pour les très grandes surfaces, supérieures à 2000 m², optez pour une autolaveuse autoportée. 

La nature du revêtement 

Pour un résultat optimal, choisissez une machine adaptée au type de revêtement à entretenir. Pour un sol lisse, optez pour une monobrosse de carrelage ou une autolaveuse munie de rouleaux. Les brosses circulaires s’adaptent elles à tous types de sols, y compris les surfaces marquées par des irrégularités. 

Vous l’aurez compris, autolaveuse ou monobrosse, l’important ici est avant tout de choisir un modèle dont les brosses, rouleaux ou disques sont adaptés à la surface à traiter. 

L’usage attendu

Le choix entre une monobrosse basse vitesse ou haute vitesse se fait également selon l’usage visé. Pour décaper (en mode nettoyage donc), optez pour une monobrosse basse vitesse. Pour faire briller et en mettre plein les yeux, tournez-vous vers une monobrosse haute vitesse. 

Le niveau sonore 

Dernier critère : celui du confort acoustique. Dans des locaux professionnels ou recevant du public, ce détail a son importance. Choisissez ainsi une machine adaptée à la superficie des lieux, mais aussi une machine dont le niveau sonore en marche reste raisonnable.

 

Retrouvez encore plus de conseils spécial autolaveuse & monobrosse dans nos guides : comment fonctionne une autolaveuse et comment se servir d’une monobrosse. Découvrez également notre gamme de monobrosses professionnelles et d’autolaveuses professionnelles pour des locaux toujours propres et nets. 

Nous contacter

 

Article précédent

  • Jeanne-Claire Le Guicher